J’ai vécu à Malte pendant quelques temps

J’ai vécu à Malte pendant quelques temps

Je suis venue vivre à Malte car j’y ai trouvé un emploi dans le marketing quand j’étais plus jeune.

Au départ, j’ai eu peur de ne pas m’y plaire, que cela soit difficile d’être loin de ma famille et mes amis. Mais au final, le manque ne s’est vraiment fait que ressentir au début car je devais me reconstruire des repères et rencontrer des personnes qui deviendraient mes amis.

La colocation

Quand je suis arrivée, j’ai décidé de faire de la colocation car je voyais cela comme un moyen de ne pas être seule le soir après le travail, et pourquoi pas avoir des personnes avec qui faire des visites et découvrir l’archipel. Et là, bingo. J’ai eu de la chance et je suis tombée sur une super colocation avec un maltais et une autre française. Mes deux colocataires ont été super et m’ont directement proposé de m’aider à voir ou été l’entreprise, faire les premières courses…  Donc ma première vraie impression était vraiment positive. Puis, j’ai pris confiance et leur ai proposé d’aller boire un verre. Ce que nous avons fait. De fil en aiguille, nous sommes devenus amis et je suis toujours en contact avec eux.

Le bateau

Grace à eux et certains de leurs amis, nous avons pu louer un petit bateau et passer une journée dessus tout en faisant le tour de l’Île, écoutant de la musique, bavardant… c’était super. En plus, ce n’était pas trop cher et cela nous a fait passer une superbe journée et on a profité des vues et paysages depuis la mer. Une superbe expérience, du début à la fin, grâce à cette référence.

Santa Maria

malte-sainte-vierge-fete-laurabush.infoSinon, un autre super souvenir est le 15 août car Malte célèbre la Vierge Marie et toutes les églises sont décorées et des énormes processions ont lieu dans certaines villes. C’est super beau et coloré et tout le monde est de bonne humeur. Malheureusement, il faisait très chaud donc je ne suis pas restée tout le temps. Cependant, de ce que j’ai vu, c’était à couper le souffle et ça demande beaucoup de patience, travail et coordinations pour préparer les costumes, les statues, les décorations,…

Vegan : un lifestyle, toutes mes explications

Vegan : un lifestyle, toutes mes explications

Le véganisme est un mode de vie à part entière. Il est de plus en plus connu car il fait de plus en plus d’adeptes partout dans le monde. Être végan, ça consiste en fait à ne consommer aucuns produits venant directement des animaux, ou même les produits issus de l’exploitation des animaux. Ce régime est donc plus restrictif que le régime végétarien, il est cependant en très fort développement pour différentes raisons. Il y a les personnes sensibles à la cause animale qui adoptent le véganisme, il y a aussi ceux qui présentent de fortes allergies ou intolérances et qui se contraignent alors au régime végan mais on peut également devenir végan par choix. C’est d’ailleurs mon cas. J’ai décidé de devenir végan il y a de cela quelques années, trois ans exactement, et je vais vous expliquer comment cela se passe dans ma nouvelle vie.

Être végan, un lifestyle comme un autre

En effet, il s’agit bien d’une nouvelle vie qui a commencé pour moi. Car auparavant je consommais tous les produits issus des animaux sans aucune restriction. De plus, je ne présente aucune allergie ou intolérance à ces produits. En fait, mon profil de base fait qu’on était loin de se douter que j’aillais devenir végan. Mais pourtant, après avoir vu un bon nombre de reportage sur la maltraitance des animaux et les conditions d’exploitation, j’ai décidé de prendre ce virage par conviction.
Les débuts de mon véganisme furent très compliqués. Car un grand nombre de produits disparait de l’alimentation. Il faut se forcer à découvrir une nouvelle manière de s’alimenter. J’ai d’ailleurs dû me mettre à cuisiner. Rapidement, j’ai présenté quelques carences car les privations de certains apports essentiels étaient réelles. J’ai dû alors m’intéressait fortement à la nutrition afin de trouver des solutions pour combler es carences. J’ai pris notamment des compléments alimentaires. Et puis, mon corps n’avait certainement pas supporté une transition si brutale dans le changement de mode de vie. Je suis réellement content d’être végan car aujourd’hui je maitrise parfaitement mon alimentation. Je ne présente aucune carence et je mange des choses variées et délicieuses tous les jours.

devenir-vegan-mode-emploi

Le risque de s’isoler est réel, mais il faut absolument se battre contre

Il est vrai que la principale contrainte dans le lifestyle végan, ce sont les sorties au restaurant entre amis. Bien que ces derniers temps, les restaurants prennent en compte les végans et intègrent de plus en plus un plat adapté. Mais au début de mon véganisme, les repas au restaurant s’avéraient assez complexe. Puisque je ne pouvais quasiment rien manger. Il faut malgré tout continuer à se rendre avec vos amis au restaurant afin de ne pas passer à côté de ces moments de convivialité juste en raison de la manière dont vous mangez. Il y aura toujours un plat qui conviendra à vos envies.
Et contrairement à ce qu’on peut aussi entendre, je pratique du sport à bon niveau et mes performances n’ont pas diminué depuis que je suis végan.

Astuce Beauté : eczéma du visage comment l’apaiser et vivre avec

Astuce Beauté : eczéma du visage comment l’apaiser et vivre avec

Parmi les maladies de la peau, l’eczéma est la plus fréquente jusqu’à 30% des consultations en dermatologie.

Qu’appelle-t-on eczéma ?

C’est une inflammation non contagieuse de la peau qui s’accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de démangeaisons importantes souvent. Il y a plusieurs formes d’eczéma, dont l’eczéma de contact qui est une réaction allergique locale par exemple à un certain métal, ce qui touche beaucoup plus les adultes. L’eczéma atopique ou dermatite atopique, c’est courant  chez les jeunes enfants nés au sein d’une famille allergique, mais le déclenchement est moins lié avec un allergisant comme l’eczéma de contact.

Que faut-il faire pour enlever et cacher les rougeurs sur le visage ?

La peau du visage est très sensible et elle est très susceptible d’avoir des rougeurs. En effet, ces rougeurs peuvent être dues à plusieurs choses, cela peut être de la couperose ou simplement des plaques rouges, ou une allergie, ou à une peau trop sensible qui laisse facilement des marques. Peu importe la raison, sachez que sur le marché, il existe plusieurs crèmes qui fonctionnent bien pour diminuer l’apparence des rougeurs. Parfois on ne réussit pas à tous les enlever, parfois ça peut être des vaisseaux sanguins qui sont dilatés, donc c’est sûr que c’est assez difficile à corriger mais je crois qu’en appliquant un bon soin tous les jours, il est vraiment possible de diminuer l’apparence de vos rougeurs. Normalement lorsqu’on dit rougeur, on dit aussi peaux sensibles ou souvent c’est relié donc si vous êtes tentés d’utiliser des produits qui sont trop abrasifs, je vous conseille de laisser faire tout de suite et de vous diriger dans des marques pour les peaux sensibles. Pensez aussi qu’il n’y pas juste les crèmes anti-rougeurs qui existent, si c’est vraiment quelque chose qui vous dérange, vous pouvez aussi acheter les nettoyants ou le lait démaquillant anti-rougeur, ou de l’eau thermale, ça aide aussi à calmer les irritations de la peau. Par contre, si c’est très grave, vous pouvez consulter un dermatologue.

eczema-stress-visage

Bien sûr, vous pouvez camoufler vos rougeurs avec le maquillage, mais attention à bien choisir votre maquillage, pour ne pas rajouter des points noirs à ça, tout sur ces derniers ici. Ce n’est pas compliqué non plus, cela dépend de votre rougeur si elle est petite ou grosse, il va falloir utiliser différents produits. Si c’est une petite rougeur qui  est due à des boutons, normalement juste avec un fond de teint, vous allez réussir à le cacher, pas besoin que ce soit super couvrant mais quelque chose de liquide va réussir à cacher la petite rougeur qui se trouve autour des boutons. Si c’est plus dû à la couperose, vous allez voir que votre soin anti-rougeur va être teinté d’une petite teinte verte parce qu’en fait, bien évidemment la rougeur est de couleur rouge et la couleur complémentaire du rouge c’est le vert, donc en mettant le vert par-dessus le rouge, on a un effet qui va neutraliser la couleur rouge. Donc commencez par mettre cette crème anti-rougeur, puis mettez un fond de teint plus couvrant sur vos zones à cacher. Sinon, il existe des correcteurs teintés vert, des bases de maquillage anti-rougeur qui sont vraiment trouvables sur le marché. Des bases qui vont être jaunâtres et qui vont vous aidez à camoufler vos rougeurs légères.

 

Beauté : le massage Kobido

Beauté : le massage Kobido

L’objectif belle peau se fait entendre de plus en plus un peu partout. Rien de plus agréable que de réaliser le lifting naturel par massage du visage. Le Kobido en fait partie, et c’est un concept japonais.

En quoi consiste le Kobido ?

En fait, le Kobido est un modèle de massage facial, issue d’un rite ancestral japonais. Il a vu le jour au XVème siècle dans une petite auberge de Shizuoka, au sud du mont Fuji. Deux maîtres en technique de l’Anma les plus doués ont fait une compétition en démontrant leurs valeurs en massage « Kyoku-te », un soin du visage utilisant la technique de percussion spéciale avec la main pliée. Il s’agit d’un concept polyvalent, que les deux doués maîtrisent parfaitement. Ce qui leur incite de créer la maison Kobido, une clinique de beauté où ils ont choisi d’appliquer leurs talents réunis. Ils y ont concocté 48 techniques plus avancées qu’ils ont dénommé Kobido. Kobido signifie entre autres « ancienne voie de beauté », il œuvre sur l’équilibre de l’énergie vitale dénommée « Chi », c’en est de même pour toutes les pratiques de massage asiatique d’ailleurs. La technique de Kobido débute par une séance de gommage pour éliminer les impuretés métaboliques, puis elle excite la micro-circulation cutanée ainsi que le flux lymphatique. Cela lui permet d’apporter des éléments nutritifs aux cellules, et de ce fait, d’éclaircir le teint du visage. Mais il provoque également les mêmes effets sur les tissus cutanés, tout en les rendant plus fermes, et sur les muscles en lissant les rides d’expression. Au fil des siècles, ce concept s’est transmis de génération en génération. Cependant, il est important de savoir que seuls une cinquantaine de pratiquants utilisent l’authentique massage Kobido dans le monde.

masage-kobido-avis

Les spécificités du massage Kobido

Actuellement, on procède au massage Kobido pour combattre les signes de vieillissement, rendre l’éclat du visage, lisser la peau, booster la tonicité des muscles. Le Kobido éblouit ce qui en a besoin dû au fait de son effet liftant très surprenant. Ce n’est pas un simple massage comme tous les autres, il s’agit d’un art ancestral fondé sur une certaine rigueur. On pratique le massage Kobido suivant les règles de l’art. Il fait partie des styles de massages profonds, basés sur une panoplie de techniques, dont chacune s’applique en fonction de la zone à traiter. Pour tous les cas, ces techniques fournissent au mieux de l’oxygène à la peau, éliminent ses toxines, ses impuretés ainsi que ses cellules mortes. Kobido est un massage manuel selon lequel plusieurs parties de la main entrent en jeu, comme les doigts, les épaules, les bras… pour appliquer plusieurs manœuvres : les lissages, les pétrissages, les vibrations, les percussions… Chacun possède une fonction spécifique pour une succession de gestes synchrones sur les deux côtés du visage. La performance des actions augmente en fonction de l’intensité des mouvements.

Une fois terminé, certes on sentira une peau plus ferme et plus saine, des muscles bien en forme et plus toniques. Adieu les traces de fatigue et de vieillesse.

Associez avec les conseils de ce site, vous irez mieux encore plus vite.

Slackline : c’est quoi exactement ?

Slackline : c’est quoi exactement ?

Cette activité sportive a des similarités avec l’acrobatie marchant sur une corde. Mais la différence réside dans le fait que la slackline se sert d’une sangle élastique en polyester. L’acrobate ne dispose pas également d’accessoire pour l’équilibre afin de stabiliser la sangle, mais uniquement sa concentration. La bande élastique utilisée ici est fixée entre deux poteaux ou deux ancrages tels que des arbres, des piliers etc. et tendue à l’aide d’un système de poulies ou de cliquet. Ce qui rend sa praticité en milieu extérieur ou intérieur et qui fait aussi sa polyvalence et sa popularité. De nouvelles spécificités sont apparues à cette discipline pour le niveau 2. On en trouve entre autres la waterline, la rodeoline, la jumpline et plus. Zoom sur cette pratique sportive.

D’où vient la slackline ?

On peut classer le jultagi coréen ou le funambulisme comme ancêtres de ce sport. L’histoire de ces exercices sportifs remonte à des siècles avant cette nouvelle activité. La slackline a vu le jour au début des années 80 en Californie. Au camping des grimpeurs à Yosemite, les équilibreurs s’entraînent alors avec une chaîne molle fixée entre deux blocs. Puis les anneaux métalliques sont transformés en câbles, cordes et enfin sangle. Ce dernier est d’une largeur de 5 cm ou de 2.5 cm. Elle a l’intérêt d’offrir plus de confort aux pieds nus. Au début, les sangles ne dépassaient pas 20 m mais lors des compétitions, elles deviennent plus longues et peuvent atteindre 40 m, voire 50 m.

La slackline est d’ailleurs présente dans un film de Jean-Paul Janssen réalisé en 1983. Ce qui ne permet pas l’attribution de la paternité de ce sport à une société ou à une personne. Il ne semble pas avoir beaucoup d’adeptes jusqu’en 1990 où il a pris un véritable essor grâce au développement de la toile et la diffusion de vidéos montrant ses pratiquants. Des sites de fabricants de matériels de slacklines ont également contribué à l’expansion de cet entraînement sportif. Sans oublier les échanges dans les réseaux sociaux qui constituent des canaux de communication les plus efficaces. Mais ce n’est que vers l’année 2000 que la slackline se fait vraiment connaître du public et qu’il est de plus en plus pratiqué en Hexagone, en Amérique et en Allemagne. Depuis, des boutiques non spécialisées font la promotion de vente de ses matériels.

cest-quoi-slackline

Comment pratiquer la slackline ?

On se doute que la pratique de cette discipline sportive n’est pas aisée. Il faut apprendre à se tenir en équilibre sur la ligne. Celle-ci peut être située entre deux arbres, on parle alors de treeline ou au-dessus d’un cours d’eau dans le cas de waterline ou dans les hauteurs de montagne près des lieux d’escalade dans la version highline. Pour les apprentis, il y a le shortline qui fait apprendre l’équilibre à 30 cm ou 60 cm du sol avec une sangle de 15m environ, qu’on trouve sur les plages le plus souvent. Bref, la slackline exige de la dextérité, une bonne vision et des repères visuels. Enfin, celui qui pratique ce sport peut aussi s’en servir comme moyen de concentration.

Tendance beauté : les cheveux fluorescents

Tendance beauté : les cheveux fluorescents

Vous êtes à la recherche d’une dernière tendance de beauté fétiche ? Ne cherchez plus : les cheveux fluorescents sont la nouvelle vogue de cette fin d’année. Elle vous fera ressembler aux stars telles que Kylie Jenner, Emma Roberts etc. Pour changer un peu le look au quotidien, elle ne manquera pas de faire son petit effet. Encore faut-il oser sortir avec car elle ne vous laissera pas passer inaperçue. Vu la bizarrerie des dernières vogues, vous serez peut-être enclin à l’adopter ?

D’où provient cette mode de cheveux fluorescents ?

Elle nous vient tout droit de l’Amérique, de là où viennent mes séries préférées d’ailleurs, comme The big Bang Theorie, ça vous intéresse ? Venez voir de ce côté. A la source de ce nouveau trend appelé «PhoenixHair », on retrouve l’Américain Guy Tang.  Prisée comme plante d’appartement, les phœnix se trouvent dans les régions tempérées. Leurs feuilles sont oranges, jaunes etc. Guy Tang a pris d’affection pour eux et a mis en ligne des tutos sur YouTube et Instagram pour avoir les cheveux multicolores ressemblant aux feuilles de Phoenix. Et cette fois, si vous êtes dans le noir, votre crinière sera luminescente avec une teinte fluo. Pour y parvenir, l’astucieux artiste se sert de la gamme ColorNeon de la marque Kera pour teinter les mèches. Ce faisant, il a d’abord recours au procédé de décoloration pour blondir les poils de la tête. C’est après seulement qu’il les colore de toutes les couleurs. Attention aux cheveux fragiles et cassants !

D’autres modes ont passé sur les cheveux, on a pu tester le rainbowhair, le galaxyhair, mais cette fois on finira en beauté l’hiver ou l’année avec le PhoenixHair. Dans une boîte de nuit, ce fluo ne sera pas de mauvais goût et vous aidera à frayer un chemin à travers les fêtards.

mode-les-cheveux-fluorescent

L’intérêt de colorer les cheveux de cette façon

Les coiffeurs aiment les cheveux longs. Ils peuvent les transformer à leur guise, les rendre ondulants, frisés, les teinter etc. Ce look vous fera sortir du lot si vous avez une longue crinière. Si vous avez déjà testé l’arc-en-ciel, l’heure est venue maintenant de s’afficher avec le fluo. Pour ce style flashy, la célébrité telle que Zayn Malik, a mis une coloration rose mélangée avec du gris et du vert. C’est pas mal non ? Celle-là aime changer la couleur de ses cheveux et ne manque pas d’imagination pour se démarquer. Si vous voulez donc être dans la peau d’une star, ou adopter leur style, les cheveux fluorescents sont la nouvelle référence en matière de mode. Très évoquée sur les réseaux sociaux (Instagram surtout car c’est toujours par-là que vient le buzz), elle est idéale pour celles qui veulent tenter l’expérience. On verra certainement pendant la soirée de la fin d’année un couple irrésistible : l’homme avec une barbe enguirlandée accompagnée d’une femme à la tête qui fait des étincelles ! Mais n’oubliez pas de suivre un traitement pour les cheveux après la coloration, car ils risquent de s’abîmer. Adressez-vous aux coiffeurs qui connaissent les bains d’huile adéquates pour faire retrouver la brillance de vos cheveux après avoir succombé à l’engouement de ce look capillaire !

Visiter Berlin : mon voyage, mes conseils

Visiter Berlin : mon voyage, mes conseils

Berlin est la capitale aux multiples facettes, lieu de rencontre de gens de toutes nationalités, réputé pour son histoire mais aussi pour son dynamisme, moins romantique que Paris, comme expliqué ici. Si vous projetez de visiter cette capitale, nous vous proposons quelques itinéraires incontournables pour tirer le maximum de satisfaction de votre visite.

Les lieux d’intérêts

Évidemment, nous commençons par la visite habituelle des endroits qu’il faut absolument découvrir. Si le temps vous le permet, vous pouvez ensuite danser dans les nombreuses discothèques de Berlin ou vous bronzer dans le Badeshiff Berlin. En premier lieu, la visite de la porte de Brandebourg s’impose. Celle qui symbolise la division de la Berlin pendant 28 ans fut bâtie en 1791 et s’inspire du Propylée de l’Acropole d’Athènes. A titre d’info, seuls les membres de la royauté à l’époque prussienne pouvaient passer sous les colonnes centrales de la porte. Près de la Porte de Brandebourg se retrouvent également les sièges des ambassades de France, États-Unis, d’Angleterre, de Russie, des bâtiments impressionnants, ainsi que l’hôtel Adlon. Rejoignez ensuite le palais de Reichstag. Après la destruction du palais à la suite d’un incendie en 1933, il est réhabilité et surplombe la ville maintenant du haut de ses 75 m. Patientez dans la file d’attente pour admirer la vue panoramique du sommet du palais, cela en vaut le coup. L’autre endroit immanquable de Berlin, c’est également Alexander Plätz. Ce que les habitants de Berlin nomment Alex. N’y ratez pas la prise de photo de l’horloge universelle qui donne l’heure pour tous les pays du globe ainsi que la fameuse Tour de la télévision. Celle-ci du haut de son 368 m permet d’avoir une vue magnifique 360° du Berlin.

voyage-berlin

Les endroits insolites de Berlin

Parmi les sites touristiques dont on ne peut pas passer à côté, nous mettons également dans la liste Molecule Man. Celle-ci est une statue colossale sur la rive de Spree, près du complexe Treptowers. La statue en aluminium de 30 m de hauteur et pesant 45 tonnes, est une représentation de la rencontre de trois quartiers de Treptow, Kreuzberg, et Friedrichschain. Faites également un détour sur l’East Side Gallery, c’est le reste de l’ancien mur de Berlin d’une longueur de 1,3 km. Celui-ci est situé près du centre-ville et on y accroche des œuvres de Street art. 106 œuvres artistiques des peintres du monde entier se trouvent sur la côte est du mur. C’est peut-être la plus grande exposition permanente en pleine air qu’on trouve à travers le monde. Enfin, n’oubliez pas aussi de passer à la Potsdamer Plätz. Cette place fut séparée en deux par le mur en Berlin est et ouest. Bon nombre des structures qui la bordent sont rebâties après 1990 à savoir Sony Center. Des morceaux de murs repeints de Berlin s’y trouvent. L’endroit abrite également une académie du film et un musée du cinéma. Pour finir votre journée, ressourcez-vous dans le Tiergarten, grand parc au centre de la ville. Vous pouvez y marcher, ou y faire un barbecue. Enfin, pour les amoureux de châteaux, faites une tour à l’immense de château Charlottenburg, érigée pour la famille royale au 17e s. La verdure, le lac et le parc sont très reposants.